Saturday, Nov. 25, 2017

Thierry Zig nous parles de R.E.A.C.H « CAMP DE PERFECTIONNEMENT »

Written By:

|

25/06/2015

|

Posted In:

Thierry Zig nous parles de R.E.A.C.H « CAMP DE PERFECTIONNEMENT »

11403061_10153514313241209_7933805974211384388_n

A la célèbre question “qui a la solution pour faire basculer un match”, comme beaucoup, le célèbre lyriciste Dany Dan répondra toujours: Thierry Zig et son shoot 5 étoiles !

Voila une phrase que l’on peut entendre quand on entend parler de «  Wilson Sumthin » . En tant que joueur, Thierry Zig nous a laissé bons nombres d’excellents souvenirs. Notamment lors de la rencontre Paris SG RacingChicago Bulls en 1997.

Aujourd’hui coach individuel, Thierry sait pertinemment que l’été est propice à la progression et à l’amélioration.

Généralement durant la période estivale, les sportifs cherchent toujours à améliorer leur technique, physique ou mental de façon à maîtriser ou du moins à avoir un meilleur contrôle sur leur avenir sportif.

Cette amélioration de soi se fait souvent par le biais des expériences et du travail: vous avez surement déjà entendu cette phrase « nous sommes la somme de nos actions et de nos pensées ».

Cependant, parfois notre propre expérience ou don ne nous permettent pas de tout maitriser en ce qui concerne une carrière sportive, bien souvent trop courte. Conscient de tous ces paramètres, Thierry Zig et Willy Gallas ont mis en place un camp de perfectionnement afin de transmettre leurs connaissances. Ce camp se déroulera du Du 6 au 26 juillet, sur deux sessions 6-17 juillet et 18-26 juillet au Palais Des Sports Robert Charpentier à Issy Les Moulineaux.

Avec cinq éditions à leur actif dont deux officielles, une rencontre avec Thierry nous semblait naturelle. Cela a permis de mieux comprendre ce projet, qui permet aux jeunes joueurs professionnels et amateurs de ne pas vivre dans l’insouciance du lendemain et toujours en vouloir plus pour être le meilleur et ainsi mieux maitriser son avenir sportif.

1. Peux-tu te présenter en quelques mots?

Je m’appelle Thierry Zig, je suis né à Bondy en 1975 et j’ai été basketteur professionnel de mes 21 ans à mes 35 ans.

J’étais un Combo-Guard anciennement appelé Deuxième Arrière.

2. Quel est ton parcours ? Depuis combien de temps existe ce camp ? Qui sont les coaches ?

Mon parcours est assez particulier car j’ai commencé le basket à 17 ans pour me retrouver 7-8 mois après au centre de formation de Levallois.
De là, j’ai fait mes classes Cadets/Espoirs et fait ma première entrée en jeu en tant que professionnel à 19 ans contre Limoges.

Ayant pris gout au monde professionnel, j’ai vraiment commencé à m’entrainer avec un objectif.
Devenir le plus fort possible et le plus vite possible. À 21 ans, j’ai signé mon premier contrat pro, l’année suivante j’ai signé au PSG Racing pour cause de rétrogradation en Pro B de Levallois. Malgré, le super projet de compter sur les jeunes pour relancer le club (Les Cardiacs Kids), j’ai préféré continuer ma découverte de la Pro A vu que je m’étais particulièrement bien exprimé pour une année rookie en tournant a quasiment 12 pts de moyenne. J’ai passé quatre à Paris sous Bozidar Maljkovich, j’ai découvert l’Euroleague et j’ai notamment pu jouer contre Les Bulls de Michael Jordan lors de l’open McDonald’s en 1997.
Apres ça, c’était l’exil. L’Europe avec l’Espagne, l’italie, Chypre, la Bulgarie.

11403064_10153514313341209_9070511377691008354_n

Mon camp existe depuis deux ans mais j’entraine depuis quasiment 6 ans maintenant à titre individuel et depuis mes 17 ans à titre personnel. Autodidacte, j’ai toujours su mettre en place des exercices inédits pour atteindre mes objectifs.
Cet été sera la deuxième édition du R.E.A.C.H’s MEN CAMP qui se déroulera à Issy les Moulineaux.
R.E.A.C.H qui signifie Réalise l’Expérience de l’Accomplissement en Changeant ton Histoire est le nom de l’association que Willy Gallas et moi même avons créer en janvier 2014.
A l’heure actuelle nous en sommes les deux seuls représentants mais je laisse le temps au temps d’attirer les personnes qui saurons faire grandir R.E.A.C.H en faisant confiance à mon instinct qui est inspiré par ce qui se fait de mieux dans la vie (Dieu).

3. Quel type de joueur peut-on retrouver lors de ce camp, y’a t-il un niveau exigé ?

Compte tenu de nos parcours professionnels respectifs (Willy et moi), nos camps s’adressent aux joueurs de haut niveau mais on ne nait pas joueur de haut niveau on le devient par le biais de différentes opportunités.
C’est ce que R.E.A.C.H propose. Sans prétention aucune, on souhaite que notre association devenienne un passage obligatoire pour ceux qui désirent être mis sur la voie du vrai travail, c’est à dire la vérité.
Car il faut être honnête avec soi-même pour affronter la complexité et le coté parfois incompréhensible du monde professionnel lorsque l’on n’est pas parmi les meilleurs joueurs d’un sport.
Pour résumer, nos camps s’adressent à ceux qui sont prêts à se responsabiliser pour soutenir une importante charge de travail technique, mental et physique.
Pour les débutants nous proposons des formules adaptées.

11012826_10153514313301209_3356504283753704959_n

4. Est-ce que tu considères le travail mental comme un travail à part entière, au même titre que le physique et l’entraînement technique?

Le mental est pour moi le fer de lance de la compétition.
Savoir qui on est pour savoir où on veut aller sans oublier d’où on vient.
Ça demande une organisation intellectuelle convenable.
Certaines personnes naissent avec cette qualité mais beaucoup d’autres font semblant pour éviter d’entendre les potes dirent « Il ne peut pas, il n’a pas le level » et autres verités qui rendent encore plus fragiles ceux qui se mentent.
R.E.A.C.H à pour vocation de faire naitre le mental par le biais du travail. Il n’y a aucune spéculations possible lorsqu’un joueur sait donner de la valeur aux efforts qu’il met en oeuvre pour devenir meilleur. Dans les moments importants, c’est à dire la compétition, il sait qu’il peut se reposer que sur des choses qu’il sait faire et surtout en sachant pourquoi il les fait.
Comme dit un certain dicton que j’affectionne tout particulièrement: « Seuls les vrais savent« .

5. Est-ce qu’il te semble important d’évaluer la motivation de tes joueurs tout au long du camp? Comment ?

J’évalue la motivation d’un joueur par les moyens qu’il emploie pour nous contacter. Nous ne sommes pas des chasseurs de clients. Nous ne faisons pas de promotion, même si cela va devenir inévitable très prochainement, donc le joueur qui vient à nous sait pourquoi il vient.
Notre rêve serait de dire un jour « Doucement les gars, tranquille » toutes les 5 minutes…
C’est le meilleur moyen de se rendre compte de l’envie des joueurs.
Avec R.E.A.C.H, l’envie demeure mais les exigences techniques et physiques font que les joueurs traversent des périodes de frustrations qui pour moi sont importantes.
Importantes parce que c’est là que mon rôle de coach mental prend tout son sens pour faire la différence entre travailler et savoir travailler.

Thierry Zig – Part 1

6. Pour toi, est-ce qu’il est primordial de progresser vite ou tu penses au contraire qu’il est nécessaire d’être patient ?

Je pars du principe que l’ouverture de la porte à la progression passe par la compréhension. Se mettre une date limite est contre productif a mon gout. Une chose est sure, un travail bien fait sera fructueux. L’impatience est le virus de la progression. C’est comme regarder dans l’assiette du voisin et dire au cuistot « Faites moi exactement la même chose. »
Beaucoup se sentent capables de tout manger mais tous négligent la digestion.
R.E.A.C.H existe aussi pour communiquer dans le langage le plus proche de l’athlète. Dans le partage du savoir il y a le conventionnel et le personnel. Je parle à un groupe puis je m’adresse aux individus afin que tout le monde aille dans la même direction que le groupe.

7. Est-ce qu’il est nécessaire pour toi de connaitre les habiletés que tes joueurs mettent déjà en place consciemment ou inconsciemment ? pourquoi ?

Je pense avoir suffisamment de recul et d’expériences pour percevoir les failles dans une technique. Mon but est d’apporter un plus aux armes d’un joueur, en développant ce qu’il a déjà ou en lui proposant de nouvelles armes et l’aider à les personnaliser. S’inspirer de ce qui se fait pour le faire à sa manière en étant en adéquation avec un leitmotiv d’entrainement.

7. Une fois le camp finit, est-ce que tu prends le temps de suivre tes joueurs ?

Oui je reste a la disposition des joueurs pour continuer d’échanger si besoin est. Cette année j’ai un peu failli à ce fonctionnement car je ne trouvais plus ma camera qui me permet d’envoyer des exercices en support video. Florian Galloo je te présente à nouveau mes excuses pour ce contre temps.

8. Comment peut-on s’inscrire ?

Ce n’est pas que l’on aime être mystérieux mais la plupart des joueurs qui viennent à nous arrivent par le biais du bouche a oreille. J’invite les joueurs à faire un minimum de recherches.
L’association s’appelle R.E.A.C.H nous nous appelons Willy Gallas et Thierry Zig.

Thierry Zig – Part 2

9. Comment peut-on soutenir le projet ?

Très bonne question. Nous sommes ouverts à tout ce qui pourrait aider à notre développement. Nous cherchons patiemment à nous entourer de personnes qui partagent les mêmes idées sur le développement individuel.

10.Comment peut-on se renseigner.?

Le mail de R.E.A.C.H:
i.wanna.be.R.E.A.C.H@gmail.com ou La page FB: R.E.A.C.H

Le Cardiac Kid de But en Blanc :

1. Ton son du moment ?

Mon son du moment c’est: « Came Up » de Peewee Longway »

2. Jordan ou Magic ?

Jordan parce qu’il a commencé a tout niquer quand j’ai commencer le basket. Il m’a obligé à le connaitre tellement on ne parlait que de lui. Mais respect à Magic et Bird pour moi c’est 3 là ce sont des « outs ».

3. Ton meilleur souvenir sportif ?

Mon premier dunk en match contre Levallois à Bondy dans la grande salle. C’était rare d’en voir mais le mien c’est en partant des pointillés tout en passant entre deux défenseurs.

4. Ta paire préféré ?

Ma paire la Jordan XI et la Jason Kidd air zoom flight 95

http://www.nicekicks.com/2011/05/23/footwear-flashback-jason-kidd-leads-the-revolution-in-nike-zoom-flight-95/

5. Ta team NBA préférée ?

Je n’ai jamais eu de team préférée, tout comme de joueur préféré. J’ai pris un peu de chez tout le monde pour me faire mon propre style.

6. Kobe ou Lebron ?

Kobe parce que sa technique et son mental me parle mais je continue de dire que Lebron James au dela de tout ce que la NBA lui autorise de faire (Les Marchés), c’est un animal dans la société.

7.Préfères-tu le Basket 90′s ou actuel ? Pourquoi ?

Le basket d’avant était moins aérien, en fin il y avait beaucoup moins d’oiseaux par équipe qu’aujourd’hui par contre tu voyais régulièrement des mecs tuer les matchs alors que personnes ne les attendaient.
Le niveau de compétences de bases était réel. Les mecs savaient tous mettre la balle dans le cercle malgré des mécaniques douteuses.

8. Quel est l’aspect du Basket qui te plait le plus?

Le touché !! C’est l’une des plus grosse clé de ce sport. Avec un touché tu as quasiment tout ce qu’il faut pour faire la différence.

9.Cite nous 3 noms de joueurs de « Basket actuel » ou « à la retraite » qui t’ont le plus marqué ?

Moustapha Sonko sans hésiter en numéro 1. Au dela d’être un grand frère, il est une personne que je n’oublierai jamais pour tout ce qu’il a fait pour moi, que ce soit sur le plan personnel que sur le plan sportif. Et là je parle des nombreux spectacles qu’il a offert au public « On and Off the court » (sur et en dehors du terrain) en streetball, Michael Jordan obligé et Alphonso Ford paix à son âme.

10.Des remerciements.?

Bien sur, je tiens à remercier toutes les personnes qui ont cru et pas cru en moi. Vous m’avez rendu malade au point de me sentir seul mais aussi très fort dans ma tête.
Ma mère pour m’avoir a la fois donné la vie et ma liberté.
La France dans un premier temps pour cette opportunité d’exister dans les différents championnats et ensuite tous les acteurs de mes succès et déboires (Entraineurs, Amis proches, Agents etc)
Ça sonne faux mais c’est hyper sincère, j’ai toujours aimé fermer les bouches en quelques moves (sourire), là j’espère en laisser beaucoup bouches bées.
Et le premier en dernier car il nous l’a dit « Merci Seigneur Jésus » pour tout ce que tu rends possible dans mon existence et celles de toutes ces personnes que je peux toucher par le biais du basket. Soyez bénis. »

Share This Article

Related News

Matthieu Carton nous parle de l’EVENT FACTORY
Rencontre avec Jean Yves Couleaud qui nous parle du Réseau !
Rencontre avec Lassana Sylla « Coach Sportif »

About Author

Sixx

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>